Vous êtes dans : Accueil / Cadre de vie / Sécurité / Un nouveau local pour la police municipale

Sécurité

Un nouveau local pour la police municipale

Situé au 51 rue Henri Poincaré, le nouveau poste de la police municipale a été inauguré le jeudi 11 juillet. Un bâtiment moderne doté des dernières technologies, notamment en matière de vidéoprotection.

La police municipale est désormais à pied d’oeuvre dans son nouveau bâtiment, rue Henri Poincaré. Tout près du nouvel espace Lucie Aubrac. Ce nouveau local administratif, parfaitement sécurisé, possède, contrairement à l’ancien bâtiment, un vrai accueil pour le public, 24 heures sur 24.

La cinquantaine d’agents de ce service a désormais des salles adaptées à ses missions, dont une salle de musculation et d’exercices physiques, pour se maintenir en condition, mais également très utile pour les formations de self-défense. La construction de ce nouveau bâtiment a aussi permis de regrouper certains services comme le PC radio et le PC de vidéoprotection.

Jusqu’à présent, le PC radio se situait dans les anciens locaux de la rue Henri Poincaré dans les Hauts d’Asnières, quand l’écran de vidéoprotection était localisé dans le bâtiment annexe, situé rue des Frères Chausson.

« Le regroupement de ces deux outils dans la même salle permettra d’être beaucoup plus réactifs. Un appel d’un habitant qui signale au PC radio un tapage nocturne dans une rue, l’information est également entendue par le vidéo-opérateur qui dirigera sa caméra sur la rue en question. Nous  pourrons ainsi juger sur écran l’état de la situation et des forces à mobiliser pour agir », explique Géraldine Descargues, directeur sécurité prévention.

Ce changement de lieu du PC de vidéosurveillance coïncide également avec la finalisation du programme de déploiement de nouvelles caméras. Elle sont au nombre de 67 actuellement. Huit nouvelles sont en cours d’installation, afin de renforcer le maillage dans tous les quartiers. La police municipale est répartie en quatre brigades. Elles travaillent selon des horaires des 3/8.

Aux côtés de ces quatre unités, cinq autres policiers sont spécialisés sur les questions de circulation. Parmi leurs missions, ils ont en charge les enlèvements des véhicules mal stationnés, des voitures épaves et interviennent sur des problématiques liées au trafic routier. Deux agents cynophiles Une sixième unité territorialisée de treize personnes prend en main des missions ou des secteurs prioritaires.

« Ils sont définis chaque lundi au cours de la cellule de veille qui se tient dans le bureau du maire en présence de la police municipale et de la Police nationale », explique Martine Caradec, maire-adjointe déléguée à la sécurité.

Cette unité territorialisée peut ainsi intervenir en appui à la Brigade spécialisée de terrain (BST) de la Police nationale. Elle peut également réaliser un suivi d’individus repérés comme fauteurs de troubles. Elle peut réaliser des missions qui auront été décidées
par le Groupement local de traitement de la délinquance (GLTD) ou encore assurer le suivi du conseil des droits et des familles, travailler en relation avec les médiateurs, etc. Enfin, les effectifs de la police municipale sont complétés par deux agents cynophiles.

À côté de ces policiers municipaux, d’autres personnels sont rattachés à la direction de la sécurité-prévention. C’est le cas des huit agents affectés à la vidéoprotection qui se relaient ainsi pour assurer un service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et des agents de surveillance de la voie publique qui eux sont chargés de missions de prévention, de surveillance des parcs et de la verbalisation du stationnement.

 

75 caméras d’ici la fin de l’année

Auparavant situé rue des Frères Chausson, le PC de vidéoprotection a lui aussi déménagé rue Poincaré. C’est de là que sont gérées les caméras. Elles sont aujourd’hui au nombre de 67 et huit nouvelles seront installées d’ici à la fin de l’année dans les différents quartiers de la ville. Trois se situeront dans les Hauts d’Asnières (Orgemont/Lavergne, Mourinoux/18 Juin 1940, Capitaine Bossard/Émile Zola), trois dans le centre (Comète/R.P-C Gilbert, Voltaire/Montesquieu, É. Périer/square Leclerc) et deux aux Grésillons (Boudou/Jardin modèle et Grésillons / Numès. Ce réseau doit être opérationnel 24h sur 24. Pour cela une société de maintenance intervient dans les plus brefs délais. Dès qu’une caméra connait un dysfonctionnement, cette société doit être capable de la réparer dans un délai maximum de 6 heures. Aujourd’hui, le visionnage de la vidéo constitue souvent le point de départ d’une enquête

 

Police municipale

51 rue Henri Poincaré
01 41 21 02 02

Haut de page

Mairie d’Asnières-sur-Seine
Hôtel de Ville - BP 20217
92600 Asnières-sur-Seine
Tél : 01 41 11 12 13


Vidéo
Citéo © Inovagora