Vous êtes dans : Accueil / Cadre de vie / Transports / Un premier tramway aux Courtilles

Transports

Un premier tramway aux Courtilles

L’ouverture de la ligne n’est plus qu’une question de mois. Après trois années de travaux, le premier tramway circulant sur le nouveau tronçon de ligne T1 est arrivé au terminus des Courtilles au début juin.

Le mardi 5 juin 2012, une première rame a ainsi roulé sur la nouvelle section de la ligne de tramway T1 entre la gare de Saint-Denis et la station Les Courtilles. Cela faisait près d’un siècle que la ville d’Asnières n’avait pas vu circuler sur son territoire un tramway.

Depuis plusieurs semaines déjà, les habitants du quartier avaient pu constater la finition des travaux, avec la pose de la caténaire, la construction des stations et l’engazonnement de la ligne. Ce ne sont que des premiers essais mais ils augurent d’une ouverture prochaine de la ligne d’ici la fin de l’année..

Ce prolongement du T1 de 4,9 km, traverse ainsi cinq nouvelles communes : Saint-Denis, l’île Saint-Denis, toutes deux situées dans le 93, Villeneuve-la-Garenne, Gennevilliers et Asnières dans le 92. « L’arrivée de ce nouveau moyen de transport constitue une nouvelle phase du désenclavement du quartier des Hauts d’Asnières entamé en 2008, avec l’arrivée du métro aux Agnettes et aux Courtilles », explique William Lanz, maire-adjoint délégué aux affaires générales et aux transports.

Ce nouveau tronçon comporte dix nouvelles stations, soit une tous les 500 mètres. Ainsi, le T1 sera en connexion avec le RER C à la station gare de Gennevilliers, avec le RER D à la gare de Saint-Denis et avec la ligne 13 aux Courtilles. Les Asniérois du quartier des Courtilles ne seront plus qu’à une poignée de minutes du parc des Chanteraines.

Deux mois d’essai

Le tramway a fait ses premiers tours de roues sur cette nouvelle ligne le 5 juin, qui marque le début de la période des essais. Ceux-ci consistent à mettre à l’épreuve la signalisation, à constater la conformité de la voie, à vérifier le fonctionnement du système électrique.

Ces essais servent également à vérifier la bonne visibilité des conducteurs, à détecter les obstacles gênants, notamment en station, qui pourraient entraîner des problèmes de visibilité. Une fois les essais techniques effectués, débutera à la fin du mois d’août la formation des conducteurs qui se poursuivra jusqu’à la fin du mois d’octobre. Elle leur permettra de se familiariser avec les rames qui deviendront alors de plus en plus nombreuses à circuler.

Enfin, début novembre, si le calendrier est respecté, la RATP entamera la marche à blanc et ce, jusqu’à la mise en service commerciale. Pendant cette période, les tramways circuleront comme en service normal, avec les horaires prévus du matin jusqu’au soir, en tenant la fréquence de passage de quatre minutes aux heures de pointe, avec des arrêts aux stations, sauf que les rames ne prendront aucun voyageur.

Des trams éprouvés

Les rames ont déjà fait leurs preuves sur la ligne actuelle. Il s’agit du TSF (Tramway Standard Français) conçu par Alstom dans les années 80 et construit jusqu’au début des années 90 pour les réseaux de province Nantes, Grenoble et Rouen. La RATP regroupera toutes les rames TSF circulant sur les T1 et T2 sur le seul T1. Elles peuvent accueillir 178 voyageurs dont 54 en places assises. Le prolongement de la ligne devrait, selon les prévisions de la RATP, augmenter la fréquentation de la ligne de 43 000 voyageurs supplémentaires chaque jour.

 

En attendant le prolongement

La station Asnières-Gennevilliers-Les Courtilles n’a pas vocation à rester le terminus du T1. En 2017, les rames devraient circuler sur l’avenue de La Redoute jusqu’au carrefour des Quatre Routes. Deux tracés étaient en option sur la commune de Colombes, un par le centre de la ville par l’avenue de l’Agent Sarre et l’autre par le nord. Suite à la concertation publique qui s’est déroulée en octobre et novembre derniers à Asnières, Colombes et Bois-Colombes, la décision a été prise de faire passer le Tl par le nord de Colombes. Cette option va permettre de désenclaver des quartiers comme Les Fossés Jean, la gare du Stade puis le stade Yves du Manoir, jusqu’alors mal desservis par les transports en commun. Le T1 rejoindra ensuite le T2 près du pont de Bezons qui enjambe la Seine, finalisant ainsi le tramway de rocade de la Petite Couronne.

Plus d'informations

www.t1avancede10.fr 

Téléchargez le dépliant "Bien avec mon tram"

Bien avec mon tram (pdf - 1,41 Mo)

Haut de page

Mairie d’Asnières-sur-Seine
Hôtel de Ville - BP 20217
92600 Asnières-sur-Seine
Tél : 01 41 11 12 13


Vidéo
Citéo © Inovagora