Vous êtes dans : Accueil / Economie / Emploi / Emplois d'avenir, la ville s'engage

Emploi

Emplois d'avenir, la ville s'engage

Initiative -

Créés en novembre 2012, les Emplois d’avenir permettent aux jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés d’être recrutés par une collectivité ou une association, voire une entreprise. La ville va créer 15 emplois d’avenir.

Un demandeur d'emploi sur cinq a aujourd’hui moins de 25 ans. Trop nombreux sont les jeunes qui alternent petits boulots et périodes de galère avant de parvenir à décrocher enfin un premier emploi stable, synonyme d'insertion sociale.

À partir de ces constats, Asnières s’engage à contribuer àl’insertion professionnelle des jeunes en procédant à 15 recrutements dans le cadre du dispositif des Emplois d’avenir. Quatre ont déjà été embauchés. Ces contrats aidés sont destinés à insérer durablement des jeunes pas ou peu qualifiés dans le monde du travail. C’est la Mission locale qui procède à la sélection des candidats potentiels en fonction des profils des postes qu’elle a définis.

« Certains jeunes Asniérois ont besoin d’être accompagnés pour retrouver le chemin de l’emploi. L’Emploi d’avenir répond à cette problématique », a expliqué Sébastien Pietrasanta, député-maire d’Asnières, lors de la présentation du dispositif aux jeunes et aux associations, le vendredi 15 février.

Une charte de partenariat entre la ville, la préfecture et la Mission locale a été signée à cet effet.

Un vrai travail

« Depuis 2009, le chômage s’est envolé dans les Hauts-de-Seine. Même si son taux est inférieur au taux national, les jeunes sont les plus touchés. Je salue l’initiative de la ville de signer 15 emplois d’avenir qui va dans le sens de l’intérêt général », a expliqué Pierre Lode, sous-préfet des Hauts-de-Seine.

Pas facile de décrocher un vrai travail et surtout pérenne quand on est jeune.

« Après une première année en bac pro comptabilité, j’ai décroché. J’ai ensuite enchaîné les petits boulots sans grand succès », explique Yassine Bouziai.

Aujourd'hui, fini les boulots en intérim, le jeune homme de 19 ans a retrouvé le sourire. Désormais embauché en tant qu’agent comptable au sein de la direction des finances de la ville pour une période de trois ans, il est la première recrue au sein des services municipaux :

« J’ai été très bien accueilli, je me sens déjà bien intégré au sein de l’équipe. Ce qui m’a plu, c’est de pouvoir lier la formation et le travail », souligne Yassine.

Parmi les trois autres embauchées, une a rejoint le service enfance, comme employée de collectivité en école maternelle, deux autres travaillent dans des crèches. Les autres embauches suivront dans le courant de l’année.

Une formation qualifiante

Chaque bénéficiaire des Emplois d’avenir se verra désigner un tuteur chargé de veiller à la qualité de son intégration et de sa formation. Ce tuteur sera également chargé de l’accompagner vers une insertion professionnelle durable :

« Je vois mon rôle de tutrice comme celui d’une maman mais dans le cadre du travail. J’ai envie que Yassine réussisse. Toute l’équipe se mobilise autant que possible pour être à son écoute et lui apporter toutes ses connaissances », explique Christine Tayon, sa responsable à la direction des finances de la ville.

Non seulement ces Emplois d'avenir permettent à ces jeunes d'avoir un travail pour trois ans payé au Smic mais également de profiter d'une formation. La collectivité s'engage à être vigilante à ce sujet, afin qu'à l'issue de son contrat, aucun jeune ne se retrouve sans perspective.

La Mission locale a un rôle déterminant dans la mise en oeuvre des emplois d’avenir et dans l’accompagnement des jeunes pendant toute la durée du contrat. À ce titre, elle est aussi l’un des interlocuteurs privilégiés pour soutenir et conseiller les employeurs et les associations de la ville dans la demande de financement et dans le recrutement d’un jeune.

Soutien aux associations

La ville a souhaité aller plus loin dans sa lutte contre le chômage et pour l’emploi des jeunes en soutenant des associations désireuses de recruter un jeune en Emploi d’avenir, via un appel à projet. Ainsi la municipalité pourra, en complémentarité des aides de l’État, de la Région Île-de-France, apporter un soutien au recrutement initial et à la formation par une aide pouvant aller jusqu’à 25 % du montant à la charge des associations, après déduction des autres aides, dans un maximum de 1 200 euros par an. Cette aide sera renouvelable sur deux ans. Le dossier est à télécharger ci-dessous:

Haut de page

Mairie d’Asnières-sur-Seine
Hôtel de Ville - BP 20217
92600 Asnières-sur-Seine
Tél : 01 41 11 12 13


Vidéo
Citéo © Inovagora