Vous êtes dans : Accueil / Famille & Enfance / Enfance & éducation / Un dispositif relais pour aider les collégiens en difficulté

Enfance & éducation

Un dispositif relais pour aider les collégiens en difficulté

Créé en début d’année scolaire par l’Éducation nationale et la Ville d’Asnières pour lutter contre l’échec au collège, le dispositif de remobilisation scolaire a déjà reçu une quarantaine d’élèves en grande difficulté. Les premiers résultats sont encourageants.

En ce vendredi 7 février, huit élèves de classes de 6e et 5e des collèges asniérois terminent leur semaine par l’enregistrement radio d’une poésie qu’ils ont eux-mêmes écrite. Ils suivent un stage de remobilisation scolaire, dispositif mis en place au début de l’année scolaire par l’Éducation nationale et la Ville d’Asnières pour les élèves qui sont en décrochage scolaire.

Pour cela, en plus des cours de français, histoire et géographie, mathématiques et technologie, ils sont allés à la médiathèque Alexandre Jardin. Aidés par les bibliothécaires, ils ont choisi une vingtaine de livres. À partir des seuls titres des ouvrages, ils ont conçu leur poème. Au cours de ces cinq jours, ils ont encore participé à la création d’une fresque géante, conçue par un artiste asniérois Vincent Bruno, visité la maison de l’apprentissage à Gennevilliers, été reçus au Bureau information jeunesse.

Amal Gartaoui, policière référente du commissariat d’Asnières, leur a consacré quelques heures pour leur inculquer les droits et devoirs et le respect d’autrui, en sollicitant leur participation à des jeux de rôles. Pendant la semaine, ils ont encore appris le jardinage dans le jardin partagé situé au pied du gymnase Carpentier, encadrés par Cécile Cabaret, jardinière à la ville et M. Vom Hofe, professeur d’éducation physique au collège Truffaut.

Ils ont évacué leur trop plein d’énergie par une initiation à la boxe, encadrés par un animateur sportif de la ville, etc. Ils ont participé à un atelier citoyenneté au centre socioculturel Aimé Césaire. Aux côtés des personnels de l’Éducation nationale, 14 agents de différents services municipaux consacrent ainsi au moins deux heures hebdomadaires à aider ces jeunes en grande difficulté, considérés comme des « décrocheurs » pour cause d’absentéisme, de mauvais résultats scolaires ou de faits de violence.

Éviter le renvoi

L’objectif de la semaine est de leur faire prendre conscience de l’importance de l’école, de les aider à reprendre confiance en eux, pour qu’ils repartent sur de bonnes bases, dès le lundi dans leurs collèges respectif. Ce stage de remobilisation qui court sur quinze jours pour les 4e et 3e, est le moyen pour certains élèves d’éviter le conseil de discipline et un éventuel renvoi temporaire ou définitif.

« L’exclusion constitue souvent les prémices à une déscolarisation. Les enfants sont ensuite livrés à eux-mêmes, traînent dans la rue. C’est souvent l’engrenage vers la délinquance. Et nous les retrouvons tôt ou tard au commissariat », analyse la policière Amal Gartaoui.

Après une semaine, les enfants, même s’ils restent fragiles sur le plan comportemental, quittent le dispositif remplis de bonnes intentions.

« Je provoquais des bagarres. On m’a beaucoup parlé pendant cette semaine. Ça m’a fait réfléchir », explique Christopher*. « Je faisais tout le temps le clown en classe pour faire rire mes amis, ajoute Jennifer, j’ai compris que je devais travailler. »

* Les prénoms ont été changés.

 

Moins de conseils de discipline

Après cinq mois, 41 élèves ont déjà été accueillis dans cette classe relais. Réunis le mardi 11 février pour faire un bilan d’étape, les partenaires du dispositif qualifient les premiers résultats d’encourageants. Jocelyne Torrecillas et Marie-Flore Borghèse, principales des collèges Voltaire et Auguste Renoir, constatent une chute des conseils de discipline et des renvois dans leurs établissements respectifs sur les premiers mois de l’année scolaire par rapport à la même période l’an dernier. « Le nombre de conseils de discipline a été divisé par trois sur l’ensemble des collèges de la ville depuis le début de l’année », précise Philippe Lods, ancien principal du collège Truffaut, aujourd’hui proviseur de Vie scolaire à l'Académie de Versailles.

 

Haut de page

Mairie d’Asnières-sur-Seine
Hôtel de Ville - BP 20217
92600 Asnières-sur-Seine
Tél : 01 41 11 12 13


Vidéo
Citéo © Inovagora