Transports

Des changements pour les bus dans les Hauts d’Asnières

Le bus 235 au terminus.

Les grands travaux réalisés dans les Hauts d’Asnières entraînent la suppression de certains arrêts de bus. Si certaines lignes connaissent des changements de trajets comme la 238 et bientôt la 235, d’autres seront prolongées comme la 366 qui passera par les Hauts d’Asnières.

Aux abords de la station de métro Les Courtilles, un nouveau quartier est en train de prendre forme. Ces travaux engendrent des changements dans les dessertes de bus. Ainsi, depuis le 1er juillet, le terminus du service partiel de la ligne de bus 238 a été déplacé des Mourinoux à la base vie du port de Gennevilliers.

Cette modification est liée aux travaux de refonte du quartier dans le cadre du programme de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru). À cet endroit, la restructuration de la voirie ne permet plus le retournement et la régulation des bus. Ce changement a pour impact de ne plus offrir une desserte directe entre le centre-ville et les Hauts d’Asnières.

Pour éviter cette privation, la ville demande au Stif et à la RATP de prolonger la ligne 165, reliant la porte de Champerret à Robert Lavergne, jusqu’au secteur Flemming via l’intérieur des Hauts d’Asnières. La ville demande également au Stif que soit étudié le renforcement de l’offre du 235 reliant Gabriel Péri à Colombes-Europe, afin de permettre une meilleure correspondance avec le 238.

Prolongement de la 366

La 235 sera elle aussi impactée courant septembre car une partie de la rue Henri Poincaré sera mise en sens unique. Le parcours dans le sens vers Colombes restera inchangé mais il sera dévié par la rue du 18 juin 1940 dans l’autre sens. Les arrêts Mourinoux et Flemming vers les Courtilles seront remplacés par des arrêts provisoires sur la rue du 18 juin 1940 à hauteur de la rue des Mourinoux et de la rue Henri Poincaré.

Pour compléter cette offre de bus, début 2014, le prolongement de la ligne 366 (desservant actuellement Colombes) jusqu’au quartier Bords de Seine, en passant par les Hauts d’Asnières, Les Agnettes et Gennevilliers sera mis en service. Les arrêts sont déjà définis. Ils se situeront avenue d’Orgemont, rue des Mourinoux, mais aussi rue Émile Zola, rue du Ménil et devant la station Les Agnettes et le lycée Renoir.

Les jours de marché, une déviation sera créée pour desservir le haut de la rue Henri Poincaré par la rue du 18 juin 1940.
Cette offre sur route sera complétée par une offre sur rail puisque le prolongement du T1 jusqu’aux Quatre Routes est prévu pour 2018. Cette prolongation de 800 mètres ne sera qu’un début puisqu’à terme le T1 pourra rejoindre Colombes puis
Rueil-Malmaison. Le début des travaux est programmé pour 2016.

Métro : des portes palières à toutes les stations

Pour continuer à améliorer la régularité des métros, mais aussi pour assurer la sécurité des voyageurs, la ville demande à la RATP que des portes palières soient installées sur toute la ligne, comme c’est déjà le cas entre Montparnasse et Porte de Clichy. Au niveau des stations Les Agnettes et Gabriel Péri, la RATP étudie actuellement l’implantation d’un système Véligo, un stationnement réservé aux vélos, abrité et sécurisé.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.