Transports

Maintenant, place aux vélos…

Stationnement -

Avec la création de pistes et la généralisation des doubles-sens cyclables dans les zones 30, avec le plan des circulations douces, la mobilité des adeptes du vélo a été renforcée. Cela se constate par le nombre croissant de cyclistes dans les rues de la ville. Reste à améliorer le stationnement sécurisé des vélos.

« C’est indispensable pour augmenter la part de la bicyclette dans les modes de déplacements. Nous travaillons actuellement sur le schéma directeur de stationnement des vélos », explique Laurent Guillard, maire-adjoint délégué aux circulations douces
et à l’Agenda 21.

Actuellement, il existe 102 points dans la ville où les habitants ont la possibilité d’accrocher leur vélo. Ce schéma va prévoir une augmentation progressive de ces équipements localisés à proximité de l’ensemble des bâtiments publics. Les pôles d’échanges modaux, c’est-à-dire les gares SNCF et les stations de métro ne bénéficient pas encore d’équipements performants propices à encourager des personnes à venir prendre le train ou le métro à vélo. L

Le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF) a un plan de déploiement d’abris vélos sécurisés dans toutes les gares franciliennes et les stations de métro. Ces abris, appelés Véligo, seront des consignes sécurisées qui fonctionneront avec le pass Navigo. Le coût annuel de l’utilisation de ce service par le cycliste serait de l’ordre de 20 euros par an.

Des abris Véligo sont actuellement en test dans 14 gares franciliennes pour une période de 18 mois. Un exemplaire est ainsi actuellement en service à la gare de Bécon, côté Courbevoie. Si le système est fiable et connaît un engouement auprès du public, il devrait être rapidement déployé. Dans le cadre du réaménagement des alentours de l'hôtel de ville, il est également
prévu d'installer deux abris à vélos.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.